jeudi 23 octobre 2014

Une petite intro pour commencer tout ça !

ENCORE un nouveau blog sur la blogosphère !!! Oui, j'entends les critiques d'ici (euh, non je vous arrête tout de suite, je ne suis ni télépathe et je n'ai aucun pouvoir...c'était façon de parler !).

Alors oui, je viens rajouter mon grain de sel dans le très grand nombre de blogs "beauté et mode" existant. Ça fait des années que je suis assez régulièrement plusieurs Youtubeuses/Blogueuses (pourquoi pas faire un article sur celles que je préfère un jour...) et jamais je ne me suis dit que je ferais pareil. Parce que moi me "dévoiler" sur le Net, c'est pas trop mon truc (vous verriez le peu de publication que j'ai du faire sur Facebook depuis les années où j'y suis).
Et puis, ça fait quelques mois que Chéri m'encourage à le faire. Il me répète souvent : "Avec le nombre de produits que tu as et toutes les astuces que tu glanes à droite et à gauche, tu pourrais ouvrir un blog, non !?", "Allez, lance toi !", etc. Ça trotte du coup dans ma petite tête depuis quelques temps déjà.

Et là, un déclic ! Je suis en arrêt de travail pour deux (longs...) mois et je ne peux pas trop bouger. Alors Chéri me dit (oui, oui, il sera souvent cité parce qu'il n'est jamais très loin et qu'il est le roi du conseil) que c'est exactement le moment idéal pour se lancer.
Et je dois avouer (ne lui répétez surtout pas, il serait trop heureux !) qu'il a raison. J'adore regarder et lire des tas de choses sur le maquillage (je suis notamment lipstick-addict pour le plus grand désarroi de mon compte bancaire), sur les soins, sur la mode...mais je regrette toujours de ne pas ensuite pouvoir donner mon avis, discuter avec des filles sur ce que je pense et échanger avec elles.

Parce qu'il faut savoir un truc : je suis ultra bavarde !!! Mais bon, je n'en dis pas plus car vous vous rendrez compte de tout ça en temps voulu.
Pour tout vous dire, ce qui fait surtout bizarre c'est que là j'écris comme je parle mais...y a personne en face! Enfin personne de bien réel. Quand on écrit une lettre d'Amour, on sait à qui on l'adresse (enfin, la plupart de temps j'espère, parce que sinon c'est quand même un peu étrange!). Quand j'ai passé des heures et des heures à écrire mon mémoire de fin d'études, même si je ne connaissais pas le jury, je savais que quelqu'un le lirait. Mais, là, c'est l'inconnu, j'ai la sensation d'écrire dans le vide. Alors, je me lance enfin et je verrais bien si au bout y a quelqu'un qui lira tout ça et...peut-être me répondra, qui sait !

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire